Témoignage de Carine, Je rêve d’un autre monde

Témoignage Carine catalyseur du changement

Quand elle a rejoint la formation pro Devenir Catalyseur du Changement Durable, Carine avait déjà une activité et un premier client. Mais elle manquait de confiance en elle et en sa posture de catalyseur du changement.

JE TE LAISSE DÉCOUVRIR SON TÉMOIGNAGE AVEC SES PROPRES MOTS

Qui es-tu et pourquoi as-tu choisi de monter cette activité ?

Je suis Carine, j’ai créé la structure Je rêve d’un autre monde en Haute Savoie. Je suis maintenant, suite à ta formation, accompagnatrice au changement ! J’accompagne les collectivités et les particuliers, sous le prisme de la montagne, au changement et à la transition écologique.

J’ai choisi de me lancer dans cette activité car je voulais faire quelque chose qui ait du sens pour moi. Je vivais déjà le changement pour une vie plus écolo en lien avec le changement climatique dans ma vie personnelle et j’ai voulu l’appliquer dans mon travail en local, au quotidien.
Je vis dans un petit village de montagne où nous avons des problématiques touristiques avec un passage de 2000 à 10000 habitants en saison.

Quelles étaient tes attentes, quelle était ta problématique ?

Au moment où j’ai démarré ta formation, je venais de créer ma structure. Je ne me sentais pas légitime. Je ne savais pas comment faire. Je souffrais du syndrome de l’imposteur. J’avais déjà une première opportunité : la mairie de mon village m’avait sollicité pour organiser un défi zéro déchet. Je voulais informer mais aussi avoir un impact sur le long terme auprès des participants.

Je cherchais à me sentir légitime et à avoir des clés pour avoir un vrai impact auprès de ma cible et ne pas faire que de l’informatif. Je souhaite que les gens passent à l’action. Comment y parvenir ? Comment toucher les adultes ?

Qu’est ce que la formation t’a apporté ?

J’ai lancé mes ateliers juste après la formation. Je me sentais à ma place, légitime. Les 3 casquettes du catalyseur dont tu parles dans la formation m’ont beaucoup aidée : j’avais des outils, une méthode pour construire mon produit, plus de confiance.

Dans mes ateliers, j’ai réussi à créer du lien entre les participants. Ma posture de facilitatrice s’est mise en place toute seule. J’ai réussi à lâcher prise, à faire confiance et à apporter une dimension de questionnement et donc de changement auprès des familles qui ont participé au défi.

Quelle a été ta plus grande prise de conscience ?

C’est d’accepter de ne pas perdre mon énergie à vouloir sensibiliser tous les publics ! J’ai appris à cibler mon public et savoir comment m’adresser à lui. J’ai fait en quelque sorte un deuil d’accepter que je ne pouvais pas toucher tout le monde. Mais plutôt d’aller vers un changement qualitatif.

Il faut se former pour pouvoir former les autres ! Cela apporte énormément humainement. Et c’est en étant un bon formateur qu’on peut démultiplier notre impact.

Le groupe de la formation m’a aussi beaucoup apporté, de voir que nous avions tous le même objectif mais pas les mêmes méthodes pour y arriver.

👉 Pour suivre les aventures de Carine, suivez ce lien.

Tu veux catalyser les changements de comportement écologique et apporter plus de profondeur à tes interventions ? Je peux t’aider (formation, conseil) Bénéficie d’une séance diagnostic offerte et sans engagement pour faire le point sur ta pratique et identifier les prochaines étapes pour la faire évoluer

Partager cet article

Découvrez le guide "Pourquoi les gens ne changent pas alors qu’ils savent ?»

et les 6 étapes du changement écologique

Anaïs LESIOURD

Anaïs LESIOURD

Je m’appelle Anaïs, et j’accompagne les professionnels de la promotion de la santé et de l’environnement à augmenter leur impact en intégrant les savoir-faire et savoir-être de l’accompagnement au changement dans leurs pratiques.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *