WEBINAIRE GRATUIT

5 CLÉS POUR DES ATELIERS IMPACTANTS ET PAS « JUSTE LUDIQUES »

MARDI 21 SEPTEMBRE 13H00 – 14H00

La visio au service de votre impact !

neoecolo utiliser la visio pour les ateliers collectifs

Constat

L’année 2020 aura été, sans nul doute, l’avènement de la visio et sa démocratisation.

Je vous écris cet article car au fil de mes échanges avec mes clients, j’ai ressenti de gros freins à digitaliser leurs actions de promotion de la santé et de l’environnement. Et notamment, digitaliser les ateliers qui se sont toujours passés jusqu’à maintenant en présentiel. Dans l’imaginaire collectif c’est peu concevable de les passer en visio. Dans cet article je vous partage les freins que j’ai pu rencontré (y compris les miens que j’ai pu avoir au début de la crise en mars 2020) et évidemment des pistes pour les dépasser.

Flash back

Au delà de la question de la visio en atelier, l’avènement de la visio facilite beaucoup de choses.

Je me revois encore dans mon ancien job (ingénieure biomédicale par la passé). Pour mes réunions à l’international, on se retrouvait avec mes collègues à échanger avec nos partenaires étrangers autour d’une pieuvre téléphonique. Vous savez, cette base téléphonique triangulaire en guise d’haut-parleur??
En amont je devais crédité un compte en ligne avec des minutes de téléphonie (oui oui, un autre monde). La plupart du temps on finissait pencher sur la pieuvre, le dos cassé en deux, si on voulait correctement s’entendre… Je vous ai dessiné une illustration issue de mes souvenirs! C’est une expérience qui vous est familière?

 

neoecolo la visio au service de votre impact avant
neoecolo la visio au service de votre impact

Je n’ai pas encore comparé l’impact d’un rendez vous d’1h en visio à un rendez-vous en présentiel qui aurait nécessité 2 à 3h de transport. Par contre je vois l’impact très positif sur mon temps et mon énergie.
Voilà encore un grand point positif sur la visio. La crise, grâce à notre capacité d’adaptation, a levé toute barrière psychologique (et technique) à réaliser nos rendez-vous professionnels en visio.

Alors j’ai envie de dire : « dans toute crise, il y a des opportunités et du positif ! ».

D’ailleurs dans la sémantique chinoise, le mot « crise » à deux connotations : danger ou opportunité !

Après c’est comme tout, en excès, la visio atteint ses limites! Tout comme passer sa journée en réunion en présentiel (jadis) m’épuisait également. A chacun d’être vigilant, de prendre soin de soi (pause ressourçante, nombre limité par jour etc.) et aussi de la relation, par exemple organiser des rendez-vous en présentiel quand le besoin s’en fait sentir.

Mais alors, qu’en est il des ateliers collectifs en présentiel ?

Je sais que, pour beaucoup d’entre vous, de nombreux ateliers rassemblant une dizaine de personnes ont été tout bonnement annulés en 2020 et cela continue en 2021.

En ayant réalisé uniquement des ateliers en présentiel jusqu’à la crise, j’ai sûrement ressenti les mêmes freins que vous à passer à des ateliers en visio. Je vais donc vous partager les miens, plus quelques autres que j’ai pu recueillir auprès de mes clients. Évidemment, je vous présente des pistes pour les dépasser !
 

 
#1 « Tout le monde en a ras-le-bol de la visio, cela ne marchera jamais »

Ah pas si sûr ! La visio lève notamment le frein de ne pas avoir à se déplacer. C’est valable autant pour ceux qui pourrait manquer d’énergie à faire le déplacement #flemmededernièreminute que ceux qui ne peuvent pas vraiment se déplacer. Je pense notamment aux femmes enceintes (sûrement parce que ma grossesse n’est pas si lointaine), et aux personnes avec handicap temporaire ou non.


#2 « Pas certain que mon public saura s’en servir »

Si d’habitude vous recevez un public plutôt sénior, vous craignez que la technicité les freine. C’est comme tout : pas de généralité ! Prévoyez simplement un temps d’explication claire et imagée en début d’intervention, quitte à ce qu’il soit un peu plus long.
La clé réside dans le fait de bien poser le cadre en début d’intervention et à le rappeler en cours si besoin (couper les micros, utilisation du tchat etc.).
 

#3 « Si c’est pour que tout le monde ait la caméra coupée pour des histoires de bandes passantes, non merci ! »


L’histoire de la bande passante est propre à chaque participant, son matériel (notamment le processeur) et sa connexion (éviter d’être à plusieurs en visio sur une même connexion internet).
Depuis le début de la crise, les opérateurs comme Zoom ont amélioré leur process et réduit les besoins en bande passante.
Il y a toujours la possibilité de décocher l’option vidéo HD et passer en qualité supérieure uniquement. Les autres conseils : fermer tous les onglets et téléchargements en cours.
Et bien sûr, c’est à l’organisateur de bien connaitre l’outil et ses conditions pour une utilisation optimale (couper les micros en est une!).
Pour des ateliers collectifs le nombre de personne est souvent réduit à une quinzaine maximum (même en présentiel). Cela laisse l’espace suffisant à l’utilisation des caméras!

#4 « C’est impossible de créer des interactions humaines fortes en distanciel »


C’est tout à fait possible! En ayant l’intention de prendre soin de la relation, une bonne connaissance de l’outil et en posant le cadre adapté (sécurité et confiance), il est tout a fait possible de créer des interactions puissantes. Vous connaissez certainement l’option de création de sous-groupes sur ce type de logiciel qui ouvre l’imaginaire des possibles à tout bon designer pédagogique ! Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès d’outils collaboratifs en ligne en parallèle de la visio. Comme en présentiel, les temps forts se créent dans l’échange et l’authenticité.

#5 « Jusqu’à maintenant les ateliers sont réalisés en agence. Cela permet de capter du public (le flux de passant), et aussi de faire du lien avec le personnel en agence »


C’est effectivement un canal de captation du public. La visio en est un autre et permet de faire connaitre votre structure à d’autres publics (âge, catégories sociaux professionnelles), grâce notamment à l’outil en lui-même et aussi en utilisant de nouveaux canaux de communication et médias.
La visio permet aussi de capter des publics éloignés géographiquement du lieu habituel de rencontre. Pour des particuliers, la visio captera ceux à plus de 30 min de transport. C’est le même principe pour les salariés d’entreprises ayant plusieurs implantations géographiques.

La visio, si elle est bien pensée et utilisée nourrira votre stratégie de promotion de santé et d’environnement en touchant de nouveaux publics et donc augmentera votre impact

#6 « Et si à force de passer tout en visio, le présentiel c’était fini ?»


Celle-ci, c’est la peur inconsciente, toute légitime. Personne n’a envie que la situation perdure.
Il faut voir la visio comme une corde de plus à votre arc en tant que coordinateur ou animateur. La visio ne remplace pas le présentiel, elle s’ajoute.

Le monde a besoin d’acteurs alternatifs et engagés pour accompagner à révéler le pouvoir d’agir de chacun sur sa santé et son environnement.

C’est pourquoi à NÉOÉCOLO, les programmes collectifs sont disponibles en version présentiel ou 100% en ligne.

La visio est un outil qui permet de continuer vos actions si importantes malgré la crise et les incertitudes.

Je terminerai par une question :

En quoi passer vos ateliers collectifs en visio pourrait soutenir vos enjeux stratégiques?


Anaïs

Vous souhaitez diversifier vos activités de promotion de la santé environnementale ou de l’écologie et augmenter votre impact?

Sachez que j’ai développé un programme collectif d’un mois clé en main pour vos bénéficiaires en recherche de soutien pour avancer dans leur démarché écologique. C’est bien beau de savoir, le plus difficile est de passer à l’action. Ce programme soutenant, inspirant et motivant est le parfait catalyseur de changement durable pour ce public.

Et quel est le bénéfice pour vous? Il y en a plusieurs : augmenter votre impact, attirer de nouveaux publics, renouer avec votre mission : rendre acteur de sa santé et de son environnement.

Vous voulez en savoir plus ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Découvrez le guide "Mobiliser son public sans s'épuiser"

Les 6 étapes du changement écologique et leurs modes d'accompagnement qui ont le plus d’impact !

Anaïs LESIOURD

Anaïs LESIOURD

Je m’appelle Anaïs, et j’accompagne les professionnels de la promotion de la santé et de l’environnement à augmenter leur impact en intégrant les savoir-faire et savoir-être de l’accompagnement au changement dans leurs pratiques.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *