2 ingrédients indispensables pour des conférences impactantes

ingrédient conférence impactante

Une occasion de transmettre Ton message

Rare sont les conférences qui m’embarquent.

La parole, les mots sont des outils merveilleux pour transmettre et faire résonner des messages. Bien utiliser ils peuvent être très puissants.

Je vais te partager deux choses qui font qu’une conférence est impactante et fait bouger des choses en moi. Je suis certaine que c’est le cas pour toi aussi et pour la majorité d’entre nous. Malheureusement je ne les vois pas assez sur le sujet de la transition écologique, de la santé environnementale.

Il n’y a rien de plus efficace que de se mettre dans le peau de son public et de se demander : moi en tant qu’auditrice, qu’est qui fait que je repars inspirée et comment je peux l’utiliser pour mes propres conférences.Dans cet article, je te conseille ce qui marche pour moi et je t’invite en commentaire à me dire si cela fait écho pour toi et ta pratique.

C’est dommage d’avoir une opportunité de rayonner son message sur un tel sujet et de ne pas mettre les chances de son côté pour être impactant. C’est d’autant plus précieux aujourd’hui d’avoir des discours qui donne envie quand on connait le potentiel anxiogène du sujet.

1er ingrédient : la vulnérabilité

La première chose qui me touche, c’est quand on me raconte des histoires.

Quand la personne parle en son nom.

ça ne me touche pas quand j’entends et lis sur une slide :

« pourquoi passer au zero déchet ?

avantage 1 avantage 2 avantage 3 argument 1 argument 2

bla bla bla. « 

ça rentre, ça ressort.

« Obligation légale : bla bla bla

Définition selon l’OMS, bla bla bla »

ça rentre, ça ressort

« Oui mais Anaïs, il y a des obligations légales, des définitions, c’est important de les dire » vas tu certainement me dire.

Ce à quoi je réponds, ok si tu donnes un cours. Si tu veux vraiment en parler lors d’une conférence grand public, je dis pourquoi pas à la seule condition que ce soit enrobé avec ton histoire, pourquoi tu as fait ce changement, pourquoi toi tu es la meilleure personne à m’en parler, qu’as tu vécu par rapport à ce sujet.

je suis captée, et ouverte pour entendre de l’expertise (si celle-ci sert bien le message).

Ce qui me touche et permet de me projeter c’est la vulnérabilité, l’humain en face de moi.

En étant vulnérable, la personne me met dans cette posture de réceptivité et de toucher ma propre vulnérabilité, mes émotions, ce que ça génère en moi. Je suis alors ouverte au « comment faire ».

Le public oubliera souvent ce que tu as dit… Mais il n’oubliera jamais ce que tu lui as fait ressentir.

Et pour toucher les cœurs, il faut être prêt à dévoiler le sien. Il n’y pas d’autres secrets.

Deux possibilités : démarrer par son histoire qui amène au contenu de ta conférence OU démarrer par une citation une question qui implique l’auditoire et tout au long de la conférence disséminer tes anecdotes, ton vécu sur le sujet dont tu parles.

2ème ingrédient : l'émerveillement

Depuis toute petite, j’ai toujours mieux retenu mes leçons quand mon professeur savait m’émerveiller. Pas vous?

J’ai toujours été passionnée par le corps humain. Je voulais d’ailleurs être médecin juste pour faire les études de médecine et découvrir le fonctionnement du corps, cette merveille.

Après, la responsabilité du diagnostic et du traitement me semblait trop lourde à porter. Du coup j’ai pris une voie moins engageante en devenant ingénieure biomédical.

Les dernières personnes qui ont réussi à faire cet effet sur moi c’est notamment Philippe Perrin, directeur de l’Institut de Formation en Santé Environnementale et plusieurs des intervenants de la formation.

C’est d’autant plus important d’émerveiller sur le corps humain quand on aborde des problématiques de santé, d’émerveiller sur la nature quand on aborde des problématiques d’environnement.

Je me rappelle d’une intervention sur le bruit. Cela aurait pu être ennuyant comme conférence car c’est technique. Mais non Philippe, a su nous embarquer sur le fonctionnement de l’oreille. A la fin je me souviens qu’on était tous bouche bée. Je n’avais qu’une envie c’était d’en prendre soin et ça me poursuit toujours maintenant. Je fais attention au volume de mes oreillettes, dans les concerts et je reste vigilante si j’ai des premiers signes de dysfonctionnement pour ne pas attei