Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Comment sensibiliser ton entourage aux gestes écologiques sans passer pour un chieur?

4

sensibiliser_ecolo_chieur Quand tu es écolo (ou comme toute personne ayant de fortes convictions pour le respect de la nature et des hommes), tu as envie que ton entourage (amis, famille, collègues …) porte les mêmes convictions que toi et agisse de la sorte, car « nom d’un petit bonhomme, c’est essentiel, c’est la survie de notre espèce qui est en jeu!! » me diras-tu. Or la plupart du temps, tu passes pour le chieur de service, le rabat joie ou l’activiste radical … Alors comment faire pour sensibiliser ton entourage aux gestes écologiques sans passer pour un chieur?

C’est la grande question !

Et un sujet qui fâche .. alors la réponse n’est pas évidente!

Quand nos valeurs sont bafouées, nos convictions moquées, il est difficile de garder le contrôle et de ne pas s’emporter! Et alors quand nous sommes fiers et qu’il n’y a personne pour nous féliciter, il est dur de ne pas se pavaner pour réclamer les applaudissements!

Or, jamais vous obtiendrez des acclamations pour vos exploits écologiques! Pourquoi? Car d’une part on est en France, se la péter fait très mauvais genre, et d’autre part, les exploits écologiques ne font encore rêver personne !

Retour en arrière :

Jusqu’en 2015 (année de prise de conscience de mon impact écologique, voir la petite histoire), cela faisait partie des comportements qui m’agaçaient. Je me sentais jugée, attaquée, ridiculisée, nulle, fainéante etc. C’est l’image que me renvoyait ce type de comportement !

Bien évidemment chacun réagit avec son propre filtre et c’est la plupart du temps totalement de manière inconsciente.

D’une estime initialement pas très haute (je me soigne!), mon filtre me tordait bien la réalité. Pour mettre en image : là où une personne peut se sentir pousser des ailes à l’écoute d’une autre à qui tout réussit, moi je me sentais plutôt comme une petite crotte à voir uniquement tout ce que je ne faisais pas. Je pense que je ne suis pas la seule à avoir ce genre de filtre!

Cela fonctionne aussi avec tous les posts instagram et facebook, qui montrent des moments de vie trop parfaits, des maisons parfaitement rangées et décorées, des plats parfaits, des frigos parfaitement sains, bio, remplis uniquement de légumes etc..*

Ce filtre s’applique de la même manière quand vous avez votre collègue assis à côté de vous en salle de pause et qu’il vous raconte sa vie et ses exploits écologiques ou alors vous fait une remarque sur l’impact écologique de votre plat picard… ça vous saoule…

Aujourd’hui, ces comportements m’agacent toujours mais maintenant, je les comprends.

L’attitude classique : le donneur de leçons encore appelé « le moralisateur »!

Ces attitudes m’énervent notamment quand cela prend des tournures moralisatrices. En effet, ce que ces personnes oublient souvent c’est qu’elles ne sont pas nées écolo, elles le sont devenues. Elles ont donc eu une période de leur vie plus ou moins longue où elles étaient loin d’être un exemple.

D’ailleurs parlons d’exemple, qui peut s’estimer être un exemple. On ne peut pas être parfait et encore moins d’un point de vue écologique! Il faudrait vivre dans une grotte et encore… faire un feu a un impact carbone!

C’est contre-productif

Ces comportements font fuir les gens. Certains vont réagir et changer certes mais sans vraiment comprendre ou sans conviction, simplement pour faire bien. La majorité des gens fuit car personne n’a envie de se confronter à ses « défauts », à ce qu’ils ne font pas « bien », et c’est compréhensible. Ainsi, soit ils retournent en position de l’autruche (la mienne pendant des années), soit ils vous attaquent en retour et vont chercher la petite bête c’est à dire;  le geste écologique que vous ne faites pas !!! ha! et bim!!

Bref on tourne en rond non?

Je me suis donc promise de ne pas réagir comme ça en devenant écolo.

Comment faire alors pour sensibiliser en douceur?

J’ai constaté qu’en montrant simplement l’exemple (je ne parle pas, je fais) et à force de répétition, ma famille, mes amis, mes collègues sont curieux et viennent me poser des questions.

Par exemple :

« Tiens c’est quoi ces cotons? J’ai vu que tu utilisais déjà ça la dernière fois » et là j’explique simplement, je leur fais tester et je réponds à toutes leurs inquiétudes pratico-pratiques. Et ce n’est pas grave s’ils ne vont pas se ruer dans le premier magasin pour en acheter. Cela prendra peut-être 6 mois ou plus, le temps que la petite graine murisse, peu importe. Le jour où ils seront prêts, ils se diront « ah ba tiens je vais essayer, c’est plus économe et plus écologique. Anaïs en utilise depuis un moment c’est que ça doit être bien ».

Ou alors ils me disent fièrement « j’ai pensé à toi, j’ai acheté mes légumes chez le producteur d’à côté! ça ne me fait pas un si grand détour finalement! » ou « j’ai pensé à toi, j’ai acheté mon premier savon solide! Il sent drôlement bon! » A force de le voir dans ma trousse de toilette et constater que je continue de sentir bon et d’avoir la peau douce, ça rassure!

Alors voilà comment je décrirais simplement ma méthode :

Agir plutôt que dire

Laisser venir

Ajouter à cela une bonne dose d’humour et d’auto-dérision

Si tu veux sensibiliser ton entourage aux gestes écologiques sans passer pour un chieur ou un activiste radical, je te conseille de rester toi-même et de juste être dans l’action.

Comme a dit Gandhi :

« L’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul »

Cette vision c’est la raison d’être de Neoecolo, une vision positive, légère et sans contrainte!

Comme je l’écris dans à peu près tous mes posts instagram, #dontbeperfectjustact ! N’attendez pas d’être parfait pour commencer, allez-y petit à petit et à votre rythme!

et toi c’est quoi ta méthode?

Anaïs

 

* Mes posts Facebook et mes photos Instagram vous montrent la réalité!! Celle d’une apprentie écolo qui avance à son rythme. Pas de sentiment de frustration et de culpabilité, uniquement des encouragements à la clé! Tu peux avoir un aperçu ici

Si cet article t'a plu, partage-le 🙂
4 Responses
  • Manon
    janvier 9, 2018

    Merci pour cet article, moi aussi j’essaie de montrer l’exemple simplement mais parfois avec les proches c’est plus compliqué car on aimerait vraiment qu’ils suivent cet exemple justement…

    • Anaïs
      janvier 10, 2018

      Be patient 🙂

  • Clarisse
    janvier 8, 2018

    Super article Anaïs ! Et c’est vrai que je ne t’ai jamais trouvée moralisatrice, moi je prends exemple, mais à mon rythme en effet 😉

  • Capucine
    janvier 8, 2018

    « Rappelle-toi, nul ne naît écolo, on le devient et à son propre rythme. »
    Cet article est parfait. Il rappelle simplement les bases avec bienveillance, sans juger aucune des 2 parties (moralisateurs et autruches).
    Bravo Anaïs, cet article va m’aider ! Je me situe un peu entre les deux, moralisatrice parfois et autruche encore pour certaines choses… mais je vais à mon rythme… et je ne me culpabilise pas.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Partage Neoecolo!

%d blogueurs aiment cette page :