Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Stop aux arguments marketing enjoliveurs et trompeurs, arrêtons de se faire berner !

1

J’ai longtemps été une grande consommatrice de cosmétiques.

Leurs belles publicités et leurs beaux arguments m’attiraient et m’envoutaient.

Je détenais même la première place devant ma sœur au concours « qui devine en premier la prochaine pub ». Je les connaissais par cœur, ces pubs…

A aucun moment je n’ai remis en question la qualité de ces produits, leur bien-fondé.

Je pensais offrir le meilleur pour ma peau

Une fois que j’ai gagné mon premier salaire, j’achetais mes cosmétiques exclusivement en parapharmacie, « le must » me disais-je, « c’est dans une pharmacie tout de même! »

J’en ai consommé des crèmes à 12 euros les 50 ml… J’atteignais des budgets de 100 euros par mois, tous cosmétiques confondus : de la crème anti-cellulite à l’approche de l’été, du sérum hydratant à la crème pour les pieds et l’autre pour les mains…

Je faisais confiance. Qui oserait mentir…

En 2015, j’ai arrêté de faire l’autruche et/ou quitté mon monde de bisounours (voir en détail mon histoire)

Que la déception fut grande…

Aujourd’hui je suis encore très en colère.

En colère d’avoir été prise pour un pigeon,

En colère contre moi-même de ne pas avoir été plus critique,

En colère devant tant de mensonge.

Je grogne maintenant devant les publicités qui vantent (par exemple) les bienfaits d’un masque pour les cheveux à l’huile de coco. Pourquoi? Car il n’y a qu’une quantité infime à l’intérieur, inutile pour avoir des effets et en plus, on ne connait pas la provenance de l’huile et encore moins sa qualité (bio, extraite à froid?). Le reste ces sont des dérivés de pétrole (silicone, glycérine minérale …) : un bon cocktails de perturbateurs endocriniens (nos hormones), d’allergisants, d’irritants etc…

Et dire que l’on a tout intérêt à faire un masque AVEC UNIQUEMENT de l’huile de coco BIO pour profiter de tous ces bienfaits à long terme…

J’utilise aujourd’hui cette énergie pour partir en croisade contre ces slogans marketing enjoliveurs et trompeurs.

Je ne veux plus qu’il y ait d’autres pigeons, comme moi.

Mon rêve est que les arguments marketings soient honnêtes et authentiques

Un contrôle strict de la publicité existent pour les dispositifs médicaux (= catégorie de produit allant de la lentille de contact à la prothèse de hanche, en contact plus ou moins long et plus ou moins invasif avec notre corps).

Je rêve qu’il y ait aussi ce contrôle des autorités sur les cosmétiques et les produits d’hygiène. Après tout, ces produits sont tout autant en contact avec notre corps que les dispositifs médicaux.

C’est un sujet qui me touche car moi-même ingénieur R&D dans la conception de dispositifs médicaux depuis 6 ans, je sais qu’une telle réglementation est possible. Cela pousse à concevoir et fabriquer des produits de grande qualité et performants. Aujourd’hui, concernant les produits cosmétiques et d’hygiène, on les applique de manière répétée et toute notre vie sur notre peau, nos muqueuses…

On bouffe du rouge à lèvre, du stick « protecteur ».

Du crayon ou le mascara ainsi que les démaquillants qui vont avec, pénètrent dans les muqueuses de nos yeux.

On se fait des bains de bouche de perturbateurs d’hormone en se lavant les dents deux fois par jour…

Je m’arrête là car la liste serait longue.

Tant que notre corps se porte bien, où est le problème?

Me direz-vous

Soit.

Chacun sa vision et je la respecte.

La mienne c’est de ne pas attendre d’avoir des problèmes pour les régler, je les évite en amont, au maximum (#jenesuispasparfaite) car parfois c’est trop tard et il n’y a plus de solution… Maintenant que je suis consciente de ce qu’il y a dans ces produits et qu’il y a d’autres manières de prendre soin de moi, je choisis ce qui me parait le plus logique et le plus sain.

La question que l’on peut se poser, c’est :

Depuis quand notre corps tourne au pétrole?

Ça ne nous viendrait pas à l’idée de faire cuire nos aliments dans de l’huile minérale (=dérivé du pétrole, comme utilisé dans nos cosmétiques)? Bien sûr que non.

A la place, nous prenons de l’huile d’olive car c’est logique et en plus c’est riche en oméga 9.

Et bien pour protéger et nourrir notre peau c’est pareil.

Ainsi, si chaque fabricant devait communiquer sur leur produit HONNÊTEMENT, il n’y aurait plus de produits de m**** sur le marché.

Il n’y aurait plus de pigeon.

Nous aurions tous à nouveau confiance et nous prendrions tous RÉELLEMENT soin de nous, loin des perturbateurs d’hormones, des allergisants et des dévirés de pétrole.

En attendant :

Soyons critique,

Arrêtons de se faire berner

Parlons-en autour de nous pour que notre entourage soit lui aussi au courant

Bien sûr, vous pouvez citer Neoecolo pour illustrer vos propos 😉

 

Anaïs

Si cet article t'a plu, partage-le 🙂

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Partage Neoecolo!