Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Gel douche, shampoing, quelle réalité pour notre corps?

1

gel douche trompeur toxique

GELS DOUCHE SHAMPOING TOXIQUE PLASTIQUE TROMPEUR PETROLE

Gels douche, shampoings, quelle réalité pour notre corps?

J’ai été bien trop longtemps bernée par tous ces messages marketing des gels douche et shampoings, promettant douceur, évasion, hydratation et compagnie.

D’extérieur, c’est ce que l’on ressent sur notre peau juste après une douche, et encore… (vous pouvez lire mon article sur les réels besoins de la peau). On sent même le parfum du gel douche et du shampoing 24h plus tard.

Or, dans la réalité, notre corps et nos petites cellules étouffent et boivent un beau cocktail d’allergisants et de perturbateurs endocriniens. De plus en plus de personnes souffrent d’allergies (plaques, démangeaisons, rougeurs) que ce soit du cuir chevelu comme de la peau. C’est sur le long terme, la répétition et l’effet cocktail que de tels agents agissent.

Les shampoings, gels douche, masques cheveux conventionnels sont formulés à base de dérivés de pétrole (huile minérale, conservateur, agent texturant, etc…). Attention même ceux qui ont les plus beaux messages, se disant naturels, hypoallergéniques, sans paraben etc… peuvent l’être aussi.

Qu’un détergent issu de la pétro-chimie soit utile pour nettoyer la carrosserie d’une voiture, pourquoi pas… et encore (#environnement  #pollution).

Le pétrole ne fera jamais bon ménage avec notre corps!

Les alternatives

Il existe un procédé de fabrication écologique qui s’appelle la saponification à froid et permet de créer des pains de savons ou des savons liquides naturels en fonction de la base utilisée. Cette réaction est simple et permet de transformer un corps gras (huiles végétales, beurre type karité) en une base lavante (ions carboxylate) et en glycérine végétale, qui est un composant important des lipides, aux propriétés hydratantes. Ici je ne ferai pas un cours complet sur la saponification à froid car le web regorge de ressources et j’ai également le souvenir d’avoir réalisé un savon en cours de SVT au lycée! A vos cahiers!

Ce procédé à froid permet de ne pas dénaturer les huiles végétales. Les savons issus de ce procédé sont souvent surgras, c’est à dire qu’il reste une part d’huile ou beurre végétal qui ne s’est pas transformé. Ainsi lors du lavage, le savon est moins agressif et laisse un corps gras nourrissant sur votre peau.

En plus d’être non toxique pour votre peau (voire bénéfique !), ces savons sont non toxiques pour l’environnement et notamment pour l’eau de votre douche qui part dans les canalisations, en station d’épuration (qui n’épurent pas à 100%, loin de là !) et pour finir dans les rivières. Et ça on en parle pas assez ! Car le pétrole et le plastique, si ce n’est pas bon pour nous ce n’est pas bon non plus pour la faune et la flore marine…

Où trouver ces savons ?

Sur des sites spécialisés comme le site la slow cosmétique , auprès d’artisans savonniers (voir mon interview d’un artisan lyonnais Carnets de savon, Argasol, Pachamamai), en magasin bio.

Optez pour une marque certifiée bio par un label reconnu (Ecocert, Cosmebio, Qualité France, Nature & Progrès).

Je vous invite un lire cet article de Julien Kaibeck pour compléter le mien. Nous sommes en phase sur le marketing de ces produits, « c’est tout bonnement honteux » comme il dit!

Depuis quand notre corps tourne au pétrole? Arrêtons de se faire berner! Des alternatives existent.

Cet article et illustrations font partie de la rubrique Désintoxication publicitaire, partagez autour de vous pour désintoxiquer le plus grand nombre!

Bonne douche!

Anaïs

 

 

Si cet article t'a plu, partage-le 🙂

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Partage Neoecolo!