Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Comment faire ses courses en vrac ? [Partie 2]

0

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

PARTIE 1 : Découvre mon aventure et mon passage aux courses en vrac

Avec Julie de Makadamiam, blog de recettes gourmandes réalisées avec des produits locaux et de saison, on te partage tous nos conseils pratiques pour faire ses courses en vrac et deux belles recettes sans prise de tête!

A la maison

Tout d’abord, qui dit course en vrac dit placard à la maison adapté !

La première chose à faire est de remplir ton placard de bocaux, boites ou autres contenants qui se ferment bien 🙂

Tu peux :

  • En acheter neuf (magasin suédois ou autre 😉 ) ou d’occasion (bon coin, Emmaüs),
  • En récupérer dans la famille (les grands-parents, les parents)
  • Réutiliser tes propres conserves en verre
  • Mixer le tout comme moi ^^

En magasin

Ensuite, tu amènes TOUS tes bocaux en magasin pour les remplir!

haha je blague, tu peux décrisper ta machoire, tout va bien se passer 🙂

Moi aussi la première fois je me suis imaginée devoir amener six sacs de bocaux, la galère.

En réalité, tu peux :

  • si tu es obligé-e de prendre la voiture.

Effectivement, autant faire une pierre deux coups. Dans ce cas, dans ce genre de magasin, ils sont hyper cools, ils vont gentiment faire la tare de ton bocal propre et sec et le noter en dessous au marqueur. Ensuite tu remplis et tu pèses (ils enlèvent la tare à la caisse)

  • si tu as des bras dignes de Popeye. Il m’est arrivée de le faire si j’avais mon caddie à roulettes ou mon homme pour porter le sac à dos de 15 kg !

Autrement :

  • Tu mets le tout dans des sacs à vrac (tissu) !

Je dirais qu’il en faut une dizaine. Non pas que tu en utilises 10 à chaque course mais ils te serviront le jour où tu feras le plein de tout, tu seras content-e d’avoir du stock !

Tu peux les acheter ou les confectionner toi-même.

Il y a tous les prix.

Tu peux en trouver en épicerie, ils sont très fins, légers et peu chers.

Tu peux trouver des sacs artisanaux et locaux comme ceux de Kufu (Tu peux les voir sur les photos!). Ils sont upcyclés, c’est-à-dire qu’ils sont fabriqués à partir des chutes de tissus des ateliers/artisans de Lyon (Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme! #lavoisier #instant culturel). Ils sont plus épais donc idéal pour les farines, tu ne t’en mettras pas partout contrairement aux premiers cités. C’est plus cher forcément mais en même temps c’est carrément plus joli et tu sais qui les as fait !

Les petits conseils

En fonction de ce que tu mets dedans, je te conseille d’identifier celui qui sera utilisé pour recevoir les légumes terreux (patates carottes etc .). Ce serait dommage de mettre des céréales dedans aux prochaines courses !

Aussi pour tous les légumes terreux tu peux choisir de les mettre directement dans le cabas et tu mets tes fruits en sacs à vrac par-dessus.

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac et cabas KUFU

Pas de panique, si tu n’as pas assez de sacs en tissu, ils ont souvent à dispo des sacs en papier. L’idée est de l’utiliser jusqu’à usure et ensuite de le recycler dans la poubelle de tri.

Pour tout le vrac sec, c’est conditionné en silo comme ci-dessous. Dans ce cas, tu places ton sac dessous, tu appuies sur la poignée et le contenu se déverse directement dans ton sac! Si tu confectionnes toi même ton sac, créé une ouverture assez grande 🙂

                                                                           

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

Ensuite, ça peut être conditionné dans des bacs où tu sers avec une mini-pelle. Dans ce cas, tu fais bien attention de ne pas en mettre partout (c’est complètement gérable!!) et tu n’oublies pas de refermer la boite (ULTRA-IMPORTANT) sinon ba c’est la caverne d’Alibaba pour les insectes!

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

Je sais que c’est une crainte, j’ai eu la même. Pour te rassurer, ça fait 1 an et demi et je n’ai jamais eu de contamination! Si tu as une suspicion, tu avertis le commerçant qui passe le tout dans un tamis notamment pour les farines, ça lui prend 3 minutes et hop t’es rassuré.e!

Il y a souvent une balance à côté si tu sais combien tu veux. Moi non, je prends je remplis. Parfois une fois à la maison ça rentre pas dans un seul bocal! tant pis!

Pour les liquides, tu n’as pas d’autre choix que d’amener tes contenants. Tu peux en trouver sur place à disposition mais c’est un peu au petit bonheur la chance! Du coup, ce que je fais, c’est une virée unique pour refaire le plein d’huile, de vinaigre et de lessive. Je vais à 3 petits pois pour ça qui est un peu loin que chez nous ou Superhalle à Oullins. Les photos ont été prises chez 3 petits pois d’ailleurs 🙂

Si tu achètes des produits à la coupe, tu peux amener tes tuptup. Là c’est pareil si tu as des bras de popeye tu amènes les tuptup en verre. Sinon tu fais comme moi, tu gardes toujours de côté des boites de conservation en plastique car plus léger et tu changes une fois à la maison. Il y a uniquement pour ce type de produits qu’il faut que tu prévois à l’avance.

ça arrive de devoir céder aux sacs plastiques ou autres emballages en plastique! 

C’est pas écrit wonderwoman sur mon front!

Pas besoin de se fouetter pour ça ! L’important c’est d’en être conscient et de réaliser tous ce que tu as déjà mis en place. S’offrir une pluie de compliments ça fait un bien fou!

Tu auras toujours des produits que tu manges et qui n’existent pas en vrac ou difficile à trouver. Ce n’est pas grave, on fait avec ce qui existe et dans nos possibilités (produits laitiers, beurre, crème fraiche). #Dontbeperfectjustact

Mon avis sur le vrac en Hypermarché

Il y existe désormais du vrac en hypermarché.

Bon. C’est bien ça évolue.

ça sonne le rabat-joie ça ^^

Effectivement, tant qu’il n’y aura pas quelqu’un devant pour surveiller et « former » je n’irai pas. Question d’hygiène. Commerçant de produits vrac, c’est un métier.

Une fois chez toi tu ne laisses pas tes produits dans tes sacs. De une car tu veux les réutiliser et de deux pour éviter toutes invasions de petites bêtes. Tu les mets dans des bocaux, boites, ce que tu veux tant que ça se ferme et ça donne ça :

Comme dit dans mon précédent article, en changeant ma façon de faire mes courses j’ai changé aussi ma façon de manger, je découvre tous les jours des légumes ! [pour cet article Julie m’a fait découvrir les fèves !]

Si tu es très organisé-e tu peux préparer tes menus à l’avance.

Moi c’est chose impossible. Je ne sais pas si je mange à la maison tous les soirs. J’ai horreur de tout anticiper. Et vu que je ne cuisine pas trop, je fais au plus simple. Je vous envie beaucoup car c’est forcément meilleur avec un peu de préparation !

Acheter en vrac ne signifie pas manger que des graines, c’est une cuisine qui peut être gourmande !

En plus d’être délicieuse, la recette de Julie se fait rapidement.

Voici ce que l’on a acheté pendant nos courses pour faire notre recette. L’avantage du vrac c’est que l’on achète au poids! On a acheté juste ce qu’il faut!

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

Hum mais qu’est ce que l’on a bien plus cuisiner avec? Il y a un plat et un dessert (sachant qu’il manque les pêches sur cette photo)

Alors?

Nous avons donc une salade de fève et petit pois accompagnée d’une sauce printanière bien fraîche! Pour terminer le repas, un crumble aux pêches!

2 personnes

10min de cuisson pour les fèves et petits pois, 35min de cuisson pour le crumble

45min de préparation

Coût : Faible

Difficulté : Faible

 

Les ingrédients pour la salade

250g de fèves fraîches

250g de petits pois

1 oignon nouveau

½ citron

2c à soupe de feuilles de menthe hâchée

2c à soupe d’huile d’olive

Sel, poivre

125g de feta émiéttée (nous n’en avons pas mis dans cette recette parce qu’Anaïs n’est pas une mordue de fromage !)

Les ingrédients pour le crumble :

700g de pêches bien mûres

75g de farine de blé

75g de farine de châtaigne

175g de beurre froid coupé en dés

200g de cassonade brune

50g de flocons d’avoine

50g de noix de pécan concassées (Ca marche avec n’importe quel autre arachide !)

Une bonne poignée de muesli

Les ustensiles:

Un saladier

Une casserole

Un plat à gratin

Préparer la salade:

Faites cuire les fèves et les petits pois dans une eau bouillante salée jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Les fèves fraîches sont plus longues à cuire (environ 15min), commencez par les fèves et en cours de cuisson, ajoutez les petits pois (10min de cuisson).

Crédit photo Makadamiam

Egouttez le tout et plongez les dans un bol d’eau froide pour fixer la couleur verte !

Retirez la peau des fèves – cela demande de la patience mais on n’est pas pressés ?

Crédit photo Makadamiam

Dans un saladier, mélangez les petits pois, les fèves, ajoutez l’huile d’olive, le jus du demi citron, la menthe, du sel et du poivre.

Crédit photo Makadamiam

Emiettez la feta et mélangez délicatement. C’est prêt !

Crédit photo Makadamiam

Préparer le crumble :

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez et coupez les pêches en dés grossiers. Disposez les dans le plat à gratin et saupoudrez de cassonade brune pour bien enrober les fruits (Environ 50g)

Crédit photo : Makadamiam – Sac à vrac KUFU

Dans un saladier, mélangez les farines, le beurre et le reste de cassonade brune jusqu’à obtenir une consistance grumeleuse.

Crédit photo Makadamiam

Ajoutez les flocons d’avoine, les noix concassées et le muesli. Bien mélangez.

Répartissez ce mélange sur les fruits et enfournez 35min jusqu’à ce que la pâte est une belle couleur dorée. C’est prêt !

 

Crédit photo Makadamiam

Si cet article t'a plu, partage-le 🙂
2 Responses
  • MME FRED
    janvier 23, 2019

    Merci pour cette article. Cette immersion dans le vrac 🙂
    Je suis dans une démarche de reduction de mes dechets depuis déjà 1an. Je m’en sors bien mais je n ‘ai pas encore franchi le cap du vrac (maman de 3 enfants qui vit a la campagne !) Mais apres avoir diséqué une fois de plus ma petite poubelle je dois me rendre a l’evidence ! Il n’y a que de l’emballage.. 3 a 4kg de farine utilisé par semaine acheté par kg, des pates, des legumineuses acheté seches dans un plastique..
    Pour fevrier je vais aller en vrac, j’ai les pots, je vais me faire des sacs et goooo

  • […] Pour éviter le surplus d’emballages, la solution la plus efficace est de ne plus en utiliser Pour agir en faveur de l’environnement en luttant contre le suremballage, de nombreuses enseignes font aujourd’hui le choix de proposer des rayons de vente en vrac. Le principe est simple : venir en magasin avec ses propres contenants (pots en verre, sacs en tissu ou papier ou encore simples boîtes de conservation) et de les remplir au magasin ! Si vous voulez en savoir plus, découvrez comment une néophyte s’est convertie aux courses en vrac pour réduire ses déchets dans cette article : faire ses courses en vrac, mode d’emploi. […]

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Partage Neoecolo!

%d blogueurs aiment cette page :